Comment faire une reconversion professionnelle quand on est en CDI ?

07 12 2022
PTP
Happy senior businesswoman talking to her colleagues on seminar in the office.
Manque de motivation pour aller au travail, changements dans votre vie personnelle, envie de renouer avec vos aspirations, de faire évoluer vos compétences, d’avoir plus de temps pour votre famille ou plus de responsabilités ? Il y a autant de motivations pour changer de métier que de profils différents. D’ailleurs, la reconversion professionnelle ne fait plus exception et de nombreux Français veulent évoluer professionnellement et se former pour changer de métier. Que vous soyez en CDI ou non, la reconversion professionnelle n’est plus un processus difficile, voire impossible, comme autrefois. Aujourd’hui, il existe de nombreuses aides qui permettent de se former et changer de métier. Vous souhaitez savoir comment vous reconvertir lorsque vous êtes en CDI, sans prendre de risque et en assurant, à vous et votre famille, une sécurité financière ? À qui s’adresser pour que votre carrière prenne un nouveau tournant ? Étapes à suivre, dispositifs, financements… On vous dit tout !

Comment se reconvertir en tant que salarié ?

Lorsqu’on est en CDI, on pense souvent qu’il est difficile de changer de métier. Peur de perdre la stabilité qu’offre un contrat à durée indéterminée, peur de l’inconnu et de l’échec, peur de voir son salaire diminuer ou de ne pas retrouver un emploi… Les raisons sont nombreuses pour ne pas sauter le pas. Pourtant, la reconversion n’est plus un tabou, bien au contraire. Aujourd’hui, il est commun d’évoluer au cours de sa carrière, de faire des formations pour monter en compétences dans son entreprise, pour changer de métier ou se reconvertir dans un tout autre secteur. Quel que soit votre âge, votre niveau de formation, pendant ou en dehors du temps de travail, il existe des solutions sécurisées et adaptées à vos impératifs personnels.

Se reconvertir durant le temps de travail

Lorsqu’on est salarié en CDI, il est tout à fait possible d’entamer une reconversion et de suivre une formation sur son temps de travail. Pour cela, il existe plusieurs solutions en fonction de vos envies et de vos situations. Si vous souhaitez évoluer dans votre entreprise, vous pouvez informer votre employeur de votre désir d’acquérir de nouvelles compétences et solliciter un Plan de Développement des Compétences.

Autre possibilité pour faire une reconversion en CDI : la promotion par alternance (ancienne période de professionnalisation) dite Pro-A. Elle vient compléter le plan de développement des compétences de l’entreprise. Son objectif ? Permettre au salarié d’évoluer, de se reconvertir ou de profiter d’une promotion sociale ou professionnelle. Pour en bénéficier, il est possible de passer par une formation en alternance. La prise en charge pour suivre une formation Pro-A est forfaitisée. Rapprochez-vous de votre responsable RH pour en savoir plus.

Enfin, vous pouvez également bénéficier du PTP, Projet de Transition Professionnelle. Ce dispositif, proposé par chaque association régionale Transitions Pro, se substitue depuis 2019 au CIF (Congé Individuel de Formation). Le dispositif PTP vous donne droit à un congé rémunéré pour vous reconvertir vers un métier qui recrute sur votre temps de travail. Le PTP prend en charge le financement de votre formation, maintient votre rémunération et votre contrat de travail pour assurer une reconversion sécurisée, sans contraintes financières.

Se reconvertir sur ses congés ou son temps libre

Se reconvertir quand on est en CDI implique généralement de passer par la case formation. Lorsqu’il n’est pas possible de se former pendant son temps de travail, les jours de congés peuvent être utilisés à cet effet. Pour certains salariés, cette option permet également de ne pas se sentir obligés d’informer leur employeur de leur projet de reconversion professionnelle. Cours du soir, cours à distance, mooc (cours en ligne gratuits), etc., il existe plusieurs formules pour acquérir de nouvelles compétences pendant son temps libre. Et si ce n’est pas possible, le PTP reste une solution pour vous reconvertir sur votre temps de travail tout en conservant votre salaire.

Et si on est au chômage ?

Cette période particulière peut être mise à profit pour se reconvertir ! En effet, les personnes à la recherche d’un emploi peuvent profiter de formations financées par Pôle Emploi ou bénéficier de la préparation opérationnelle à l’emploi (POE) individuelle. Ce dernier dispositif vise à faciliter le retour à l’emploi en finançant tout ou partie des frais engagés par une entreprise souhaitant embaucher un demandeur d’emploi. La condition pour en bénéficier ? Que la formation, d’une durée de 400 heures maximum, aboutisse à l’acquisition de qualifications et compétences nécessaires pour accéder à l’emploi proposé.

Les étapes de la reconversion professionnelle en tant que salarié

La reconversion est aujourd’hui envisagée comme une phase naturelle du parcours professionnel et 85 % des Français estiment même qu’il est bon de changer au moins une fois de métier(1). Pour que ce changement d’orientation soit une réussite, et synonyme d’épanouissement, mieux vaut avancer étape par étape.

(1) Selon un sondage réalisé par Odoxa pour OpenClassrooms (mai 2017).

Définissez vos objectifs

La première chose à faire lorsqu’on s’engage dans une reconversion en CDI, c’est de prendre le temps de réfléchir à son projet professionnel. D’abord, posez-vous les bonnes questions : est-ce que vous souhaitez vraiment changer de métier ou est-ce seulement l’entreprise qui ne répond plus à vos attentes ? D’où provient votre mal-être, d’un manque de reconnaissance, d’une perte de sens, des missions qui vous sont confiées ou des méthodes de travail ? Pour vous aider à y voir plus clair, n’hésitez pas à questionner vos priorités : carrière professionnelle, vie de famille, santé, loisirs, finances, développement personnel…

Organisez votre reconversion professionnelle

Maintenant que vous êtes décidé à changer de métier, le moment est venu d’analyser la faisabilité de votre projet de reconversion. Qu’importe le domaine choisi, n’hésitez pas à faire quelques recherches : est-ce que les entreprises recrutent ? Faut-il opter pour un poste de salarié ou se lancer à son compte ? Jouez les investigateurs afin de collecter des informations qui vous aideront à organiser votre reconversion et à choisir le bon partenaire pour vous accompagner.

Lors de vos recherches, vous avez constaté la nécessité de vous former pour apprendre votre nouveau métier. Il vous faudra répondre aux questions suivantes afin de choisir une formation adaptée à votre situation et vos envies :

  • Une formation longue ou une formation courte et intense ?
  • Des nouvelles compétences techniques globales ou des connaissances techniques précises ?
  • Un accompagnement personnalisé ou des vidéos interactives ?
  • Une formation en présentiel ou à distance ?

Validez le financement

Le financement est souvent LA question centrale lorsqu’on envisage une reconversion professionnelle pendant un CDI. Beaucoup de salariés renoncent à changer de métier à cause du coût de leur formation voire du manque à gagner en prenant un congé sans solde. Pourtant, il existe des aides et des dispositifs qui peuvent vous permettre de réaliser votre projet professionnel. Selon votre situation, votre âge et votre profil, vous pouvez bénéficier d’un financement total ou partiel sous certaines conditions.

Les aides financières pour changer de métier

La Région, Pôle Emploi, Transitions Pro… De nombreux acteurs existent pour vous accompagner dans une reconversion sécurisée.

Le CPF

Vous pouvez mobiliser votre CPF (Compte Personnel de Formation) pour financer votre formation. Lorsque vous travaillez, le CPF permet de cumuler des droits à la formation utilisables à votre initiative pendant toute votre carrière professionnelle. En étant en CDI, vous cumulez 500 € par an pour vous former et jusqu’à 5 000 €. Ce crédit peut être majoré ou diminué en fonction de votre temps de travail et niveau de formation. Pour utiliser votre CPF et suivre une formation sur votre temps de travail, vous devrez demander une autorisation d’absence à votre employeur. Celle-ci vous permettra, par exemple, de :

  • suivre une formation enregistrée au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP),
  • d’obtenir une attestation de validation de blocs de compétences,
  • de réaliser un bilan de compétences,
  • ou d’assister à des formations et conseils dispensés aux créateurs/repreneurs d’entreprises.

Sinon, le Compte Épargne Temps (CET) donne aux salariés en CDI des droits de congés rémunérés. Un moyen de se former en dehors de son temps de travail pour acquérir le bagage nécessaire à un nouveau métier.

Les dispositifs proposés par Transitions Pro (anciennement Fongecif)

Transitions Pro est le partenaire idéal pour vous reconvertir, surtout si vous souhaitez faire une formation certifiante. Les associations Transitions Pro sont présentes dans chaque région et proposent différents dispositifs permettant de changer de métier ou d’évoluer professionnellement.

En CDI, vous pouvez par exemple bénéficier du Projet de Transition Professionnelle (PTP) pour financer votre reconversion. Ce dispositif permet de suivre une formation sur votre temps de travail, avec l’accord préalable de votre employeur qui ne peut pas le refuser (seulement le différer sous certaines conditions inscrites dans le code du travail), tout en maintenant votre contrat de travail et votre salaire. Ainsi, vous pouvez vous concentrer sur votre formation, qu’elle soit longue ou courte, sans craindre de ne plus réussir à subvenir à vos besoins ou ceux de votre famille. À l’issue de la formation, vous avez l’assurance de retrouver un emploi puisque vous avez le choix entre regagner votre poste ou changer de métier : un vrai gage de sécurité pour votre avenir. Pour bénéficier du dispositif, vous devez remplir les conditions d’éligibilité et surtout, montrer votre motivation, la cohérence de votre projet et les perspectives d’emploi à l’issue de la formation.

Démissionner d’un CDI pour faire une reconversion professionnelle

Selon vos projets, vous avez également la possibilité de démissionner pour créer, reprendre une entreprise ou suivre une formation pour changer de métier. S’il semble toujours délicat de quitter son emploi pour se lancer dans une reconversion, voici nos conseils pour que tout se passe au mieux.

Comment quitter un CDI tout en touchant les droits au chômage ?

Quand et comment bien rompre son contrat de travail ? Il n’existe pas de règle, mais 2 options s’offrent à vous afin d’envisager votre reconversion en toute sérénité :

  • La fameuse rupture conventionnelle, soit une séparation à l’amiable entre vous et votre employeur, qui se déroule en 4 étapes : un entretien avec votre employeur, un délai de 15 jours pour se rétracter, une validation par la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités, et la rupture effective du contrat. Elle vous permet de bénéficier de vos droits à l’allocation de chômage avec Pôle Emploi. Vous pourrez ainsi vous former sur votre temps libre mais dans ce cas, la formation choisie sera à vos frais ou financée par votre CPF.
  • Le dispositif démission-reconversion, proposé dans chaque région par Transitions Pro, permet de faire financer votre projet de reconversion professionnelle (formation, création ou reprise d’une entreprise), sous certaines conditions, comme le fait d’avoir travaillé en continu chez un ou plusieurs employeurs depuis au moins 5 ans. Pour en bénéficier, il est nécessaire de contacter un CEP (Conseiller en Évolution Professionnelle) et de soumettre votre dossier à l’association Transitions Pro de votre région, chargée d’évaluer la faisabilité du projet afin de le financer. Ce n’est que lorsque la Commission Paritaire aura validé votre projet que vous pourrez démissionner pour vous inscrire chez Pôle Emploi. Avec ce dispositif, vous bénéficiez sous plusieurs conditions de votre indemnisation de chômage mais votre formation ne sera pas financée par Transitions Pro.

Comment rédiger ma lettre de démission pour une reconversion professionnelle ?

Pour informer votre employeur de vos intentions de quitter votre emploi, il est nécessaire de lui envoyer une lettre de démission (en recommandé avec AR ou en main propre contre récépissé) reprenant plusieurs éléments :

  • la date de votre arrivée dans l’entreprise,
  • votre fonction dans l’entreprise,
  • la raison de votre démission,
  • la date de départ de l’entreprise (en tenant compte du préavis).

N’oubliez pas également de demander votre certificat de travail ainsi que le solde de tout compte !

Comment choisir un métier de reconversion ?

Quitter un CDI pour se reconvertir, cela s’apparente parfois à un grand saut dans le vide. Alors pour mettre toutes les chances de votre côté et vous lancer l’esprit léger, il est important de choisir un métier qui saura répondre à vos aspirations et qui vous offrira de belles opportunités d’évolution.

Se renseigner sur les métiers qui recrutent

À partir de vos qualifications et vos envies, listez les métiers qui vous attirent suivant différents critères. Équilibre entre votre vie professionnelle et votre vie personnelle, meilleure compatibilité avec votre état de santé, rémunération suffisante voire évolutive, etc. Intéressez-vous aussi aux secteurs et métiers qui recrutent afin d’envisager l’avenir plus sereinement. En voici quelques exemples :

  • Services à la personne : auxiliaire de vie, aide-soignant, garde d’enfants à domicile, aide médico-psychologique, etc. Face aux nombreux départs en retraite et au vieillissement de la population, c’est l’un des secteurs qui a le plus de besoins en recrutement.
  • Transport : chauffeur routier, conducteur d’autocar, cariste, etc. Avec le permis adéquat en poche, vous pouvez envisager une belle carrière à travers un large choix de professions, dans des domaines tout aussi variés.
  • Numérique : réseaux sociaux, Big Data, webmarketing, développement web, etc. Les nouvelles technologies participent à la création de nouveaux métiers avec des conditions de travail attractives.
  • Environnement : c’est tout un secteur qui se démocratise auprès des entreprises afin de préserver notre belle planète, avec à la clé de nouveaux métiers dans les énergies renouvelables ou les aides à la transition écologique.

À noter que le bâtiment, le commerce, la beauté et l’esthétique sont également des secteurs relativement moins touchés par la crise.

Être accompagné par un CEP (Conseiller en Évolution Professionnelle)

Le conseil en évolution professionnel est un service gratuit vous permettant d’être accompagné par un conseiller tout au long de votre projet de reconversion, que vous soyez en CDI ou non. Il saura vous proposer des métiers qui recrutent dans votre région, en lien avec votre projet professionnel et vos compétences.

Faire un bilan de compétences

Au cours de votre reconversion, un bilan de compétences peut vous aider à déterminer la formation la plus adaptée à votre profil. C’est aussi un moyen rapide pour identifier vos points forts et vos points d’amélioration à travers :

  • l’analyse de vos compétences personnelles et professionnelles,
  • l’évaluation de vos motivations et aptitudes,
  • la définition de votre projet professionnel et/ou de formation.

Bon à savoir : d’une durée de 24 heures, le bilan de compétences peut être financé par votre CPF.

Qui contacter pour être accompagné pendant sa reconversion professionnelle ?

Se reconvertir quand on est en CDI prend du temps. Pour ne pas se décourager en cours de route mais aussi pour construire un projet de reconversion professionnelle viable, cohérent et sécurisé, il est recommandé de vous faire accompagner. Pour cela, plusieurs organismes seront vos alliés :

Votre CEP

Votre Conseiller en Évolution Professionnelle est également là pour vous aider à faire le point sur votre situation, vous présenter les différents dispositifs existants pour financer votre formation et les parcours les mieux adaptés pour réaliser votre projet. En plus, c’est un service gratuit. Prenez rendez-vous avec votre CEP sur mon-cep.org !

Votre correspondant Transitions Pro

Les chargés d’accueil Transitions Pro de votre région sont disponibles pour répondre à vos questions, vous aider à trouver un organisme de formation, vous diriger vers les bons interlocuteurs ou vous aider à monter le dossier de demande de financement de votre reconversion. Leur objectif ? Faire en sorte que votre projet de reconversion puisse se concrétiser dans les meilleures conditions. Cela implique un soutien et une analyse approfondie de votre projet pour s’assurer qu’il soit réalisable, cohérent et qu’il vous permettra de retrouver un emploi.

Vous l’avez compris, il existe plein de solutions pour se reconvertir quand on est en CDI. Faites confiance à Transitions Pro pour donner un nouvel élan à votre carrière. En plus du PTP, d’autres dispositifs existent comme la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), permettant de valoriser vos compétences en les faisant reconnaître par un diplôme. Découvrez tous nos dispositifs de reconversion professionnelle ici.